vendredi 21 octobre 2016

3097

On ne peut certes pas manger que cela, d’ailleurs après quatre jours ils viennent à manquer, mais c’est vraiment savoureux, le genou de porc.


Toi qui es épris de liberté, passe à l’est : on fume encore dans les bars tchèques.


Car bien sûr, j’ai traversé à pied sec la Vltava par le pont Charles mais, le fleuve de bière, je l’ai descendu en brasse coulée.