vendredi 28 octobre 2016

3104

Gros lard mains sur les hanches sous le ciel nocturne renvoie ces milliards d’étoiles minuscules à leur insignifiance.


Six pieds sous terre, aveugles et velues, les petites taupes creusent leur labyrinthe. Ce sont les âmes des morts qui cherchent le chemin du ciel.


Alerte nonagénaire, Jean d’Ormesson survit déjà à sa Pléiade.