samedi 29 octobre 2016

3105

Puis des voix s’élevèrent pour dénoncer l’exploitation du vent et des actions clandestines furent menées nuitamment pour abattre les éoliennes et lui rendre sa liberté.


– Tatoué ?
– Lettré.


Il avait gravé ses mots dans le marbre mais le temps a tout effacé hormis cette inscription : la date de sa mort.