vendredi 4 novembre 2016

3111

D’un naturel tourmenté, il épousa une femme particulièrement sereine. Elle rit d’abord de ses inquiétudes à tout propos puis il parvint à lui communiquer un peu de son anxiété.


À force elle partagea ses craintes, elle devient plus soucieuse. Lui, de son côté, gagnait en légèreté, délesté des tracas qu’elle prenait sur elle.


Il est désormais Maître zen tandis qu’elle tourne sans répit dans le jardin de l’asile en se rongeant les poignets.