vendredi 11 novembre 2016

3118

Les nomades se sédentarisent – cela s’est vérifié partout. À l’exception toutefois du peuple des téléphoneurs qui, au contraire, se débranchant du domicile fixe, a pris la route : horde disloquée d’individus hagards qui ne commercent ni le sel ni la soie mais sèment à tous les vents leur parole inféconde.


Travailler pour se nourrir ? Laisse rassir le pain sur la planche, tu auras un sandwich de bois.


C’est bien joli, en effet, les arbres qui rougeoient. On applaudirait volontiers comme les autres ce feu d’artifice s’il ne durait toute une saison.