jeudi 23 février 2017

3222

Nous croyons que la taupe habite de sombres galeries humides alors qu’elle vit comme une reine parmi les marbres et les colonnes, dans les vestiges somptueux des plus grandes civilisations enfouis sous la terre.


Il y a sa photo au dos de son livre. Mesure imposée, je suppose, par le ministère de la santé afin que le consommateur sache à quelle décrépitude l’expose cette lecture.


À chaque extinction d’une espèce animale, le vivant perd une faculté, une façon d’être – parfaite définition de l’agonie.