vendredi 24 mars 2017

3251

Il est pourtant navrant de devoir se résoudre à rôtir le rôti. La raison en est évidente. Dépourvu de plumage comme de pelage, l’infortuné petit animal souffre horriblement du froid pendant les mois d’hiver et même au crépuscule durant la belle saison. C’est un crève-cœur pour son maître qui ne trouve sans doute que ce moyen pour le réchauffer. Je lui en propose un autre : le vêtir d’un manchon de fourrure.


AGATHE – Le mot pudeur sent mauvais, on dirait.


Ainsi soupire la laide : – Ah, si seulement j’étais belle, personne n’oserait me regarder !