dimanche 7 mai 2017

3295

Et petit pou sur mon crâne fait de franches libations de mon sang, s’abreuve à longs traits. Ainsi s’occupe petit pou. Enfin, il a trouvé un emploi pour ses mornes journées. Entre deux aspirations revigorantes, l’amertume revient dans sa bouche. Par bonheur, la source est féconde, intarissable. Bois, petit pou, bois tout ton soûl.


L’étalon d’Achille est boiteux des quatre pattes.


Les maquisards sont des camisards qui ont mis leur chemise à l’envers, ce qui est bien excusable dans la pénombre des grottes du bas-pays cévenol.