lundi 15 mai 2017

3303

Toute une procession de blessés, d’éclopés, de cacochymes, de cancéreux étiques et d’asthmatiques à bout de souffle, serrant dans leur poing de copieuses ordonnances, lentement se hâte sur ce trottoir en direction de la pharmacie de garde. Oh là, me dis-je, il va y avoir de l’attente.


Profitant de ma forme olympique, je presse le pas, me mets à courir puis je sprinte et double un à un tous ces souffreteux, que je coiffe au poteau.


– Bonjour, Madame, alors il me faudrait, attendez, je sors ma petite liste, donc : des bouchons d’oreilles, un savon à l’aloe vera, une brosse à dents, des limes à ongles, des cotons-tiges et qu’avez-vous à me proposer comme crèmes antirides ?


[Amis Montpelliérains, je serai samedi prochain à la Comédie du Livre pour un entretien avec Thierry Guichard]