vendredi 8 septembre 2017

3401

On écrit des livres bien sérieux, qui s’attaquent aux sujets graves… mais j’y vois clair dans ces diversions. Pendant ce temps-là personne ne parle du savon métaphysique, du troisième mollet, de la tresse d’anchois, de la radicelle du fraisier freinée par le gravillon, de l’espace entre les jours, de l’éternelle absence de mages souterrains… je vous le dis, on nous balade !


Puis le feu vient parfaire le mimétisme du phasme.


Certes, la miette que porte cette fourmi pèse au moins cinquante fois son poids. Mais elle chemine le long de mon bras sans faire seulement frémir mon biceps.


[Défense de Prosper Brouillon sortira le 14 septembre. Jean-François Martin (auteur des illustrations) et moi-même serons au Monte-en-l’air le 28 septembre à 19h pour présenter cet écrivain honteusement méconnu. Christophe Brault lira des extraits du livre. ]