vendredi 6 octobre 2017

3429

Lorsque je serai vieux, nous n’en serons plus là. Le veau sera dans la pastille et le gratin dans la gélule. Nous aurons le sexe au bout du doigt. Dieu ne sera plus cette spéculation confuse mais un projet sérieux.


Et déjà bien avancé. On aura su retirer le plomb du plomb et la pierre de la pierre sans rien perdre de leurs propriétés.


Les plus véloces feront le tour de la galaxie en huit nanolaps à peine (mais on les soupçonnera de se défragmenter sournoisement le flexum pour profiter de l’onde 23). Dès que nous serons las du ooz, il sera remplacé par un bracht. Mais le bracht nous fera regretter le ooz.