samedi 4 novembre 2017

3458

Lorsque je serai vieux, la résurrection des corps aura été entérinée par référendum. Il s’agira d’abord de se procurer, en fouillant un peu dans ses effets ou dans ses cendres, l’ADN du mort afin de relever le bonhomme. On tâtonnera encore un peu cependant et il y aura des rejets – du père par le fils ou du fils par le père.


La miniaturisation aura atteint son point limite. Nous égarerons sans arrêt nos affaires. 


La science ne saura plus quoi inventer. Le rong se révélera inutile et le thiang nous ralentira plutôt. Il y aura un moment de désarroi. Les erliantes profiteront de la situation pour parasiter les systèmes annexes. Des éventails seront distribués aux populations : sera-ce suffisant ?