dimanche 3 décembre 2017

3487

Et puis, décidément, les femmes sont devenues bien ombrageuses. Pour désigner la plupart des activités humaines, il existe en effet déjà une déclinaison masculine et une déclinaison féminine, par exemple : un esthète, une esthéticienne.


Dès le premier soir, elle s’endort comme une souche.


À moins que la grande mutation n’ait plutôt commencé le jour où l’homme qui cherchait son chemin le trouva sur une autre planète.